Accueil > Actualités

Initiative 200.- ça suffit

Notre conseiller national Andreas Gafner fait partie du comité organisateur de cette initiative qui demande que la taxe prélevée à toute personne habitant en Suisse qui a accès à la radio, tv, internet, etc., passe à 200.- au lieu de 335.- par an.

Initiative: initiative-ssr.ch

 

Signez l’initiative et partagez!

Communiqué: Perte de neutralité de la Suisse dans le conflit Ukraine-Russie

L'UDF Vaud considère que la prise de position du gouvernement Suisse dans les sanctions à l'encontre de la Russie est une perte de sa neutralité. Elle constate d’ailleurs que la Russie a mis notre pays dans la liste des belligérants.

 

Initialement, notre pays a choisi la neutralité pour éviter sa propre dislocation (guerre de 30 ans, 1618-1648). Elle a par la suite été reconnue par les grandes puissances européennes pour assurer un équilibre entre celles-ci (déclaration de Vienne de 1815) et donc être une zone neutre au centre de l’Europe ainsi qu’au niveau international.

Cette neutralité a été déclarée perpétuelle1. Elle permettait à notre pays de proposer ses bons offices aux belligérants en temps de guerre. Cette neutralité avait été maintenue jusqu'à maintenant, même face au nazisme.

 

Dès lors, l'UDF Vaud considère cette récente décision - bien qu’elle ne touche pas l'implication militaire - comme une erreur dommageable pour notre pays et pour l'Europe. Elle interpèle le gouvernement Suisse à faire marche arrière.

 

Les évènements qui se passent en Ukraine semblent être relatés par les médias de façon très partielle. Une compréhension plus approfondie des enjeux du conflit, des intentions des deux parties, ainsi que de la manière dont chaque belligérant mène ses actions militaires, en particulier face aux civils, est nécessaire pour avoir une position juste. Notre neutralité est indispensable pour ce faire.

 

1 https://www.eda.admin.ch/dam/eda/fr/documents/publications/SchweizerischeAussenpolitik/Die-Neutralitaet-der-Schweiz-2004_fr.pdf

   fr.wikipedia.org/wiki/Neutralité_perpétuelle_de_la_Suisse

L'UDF soutient le lancement d’une double initiative pour la protection de la vie

 

Réduire le nombre d’interruptions de grossesse en Suisse par des mesures modérées: C’est ce que veulent deux initiatives populaires fédérales lancées peu avant Noël 2021.

Le conseiller national Andi Gafner et la députée bernoise Katharina Baumann, deux représentants de l’UDF, font partie des comités d’initiative.

 

La première initiative vise à instaurer un délai de réflexion minimal d’un jour avant tout avortement («initiative la nuit porte conseil»).

La seconde initiative s’oppose à la pratique choquante des avortements tardifs («initiative sauver les bébés viables»).

 

La nuit porte conseil pour chaque décision importante de la vie, il est judicieux de considérer que la nuit porte conseil d’autant plus pour un avortement. Un jour de réflexion protège les femmes de décisions hâtives prises sous la pression et le stress. Ce n’est qu’avec un délai de réflexion qu’elles peuvent exercer leur droit de consulter le guide des services d’aide remis par le médecin et de demander de l’aide. Un délai de réflexion existe déjà dans 18 pays européens.

En Allemagne, par exemple, les femmes ont trois jours de réflexion, en Italie sept. En Suisse, les femmes doivent avoir au moins un jour. On estime que cela permettrait d’éviter 10 % des interruptions de grossesse, soit plus de 1’000.

 

Sauver les bébés viables: les progrès de la néonatologie (qui s’occupe des problèmes spécifiques des prématurés et de leur traitement) permettent de sauver des bébés prématurés dès la 22e semaine de grossesse sur 40 et de les faire survivre en bonne santé, à condition qu’ils reçoivent des soins intensifs appropriés. Il faudrait donc accorder aux bébés à naître un droit absolu à la vie, comme celui des prématurés, à un moment où ils peuvent survivre et respirer en dehors du ventre de leur mère. Une centaine de bébés par an pourraient ainsi survivre.

 


Télécharger les feuilles de signatures: https://initiative-sauver-les-bebes-viables.ch/signer/#telecharger

 

Service de presse UDF Suisse